VISION SANTE

Ebola en RDC : Second vaccin au chevet des victimes à Goma

Après 2000 victimes, les autorités congolaises ont eu recours, ce jeudi 14 Novembre à un second vaccin contre l’épidémie d’Ebola, à Goma dans la partie Est de la RDC, a indiqué un communiqué de l’ONG Médecins sans frontière (MSF).

Ce jeudi, environ 15 personnes ont déjà reçu une injection à Majengo. « Après avoir reçu la première dose du vaccin, les participants seront invités à se présenter de nouveau deux mois plus tard pour une deuxième injection, afin de compléter le protocole de vaccination », a précisé MSF.

Cette mise en vigueur d’un second vaccin, produit par Janssen pharmaceutical, filiale du groupe Jahson&Jahson « vise 50 000 personnes sur une période de quatre mois », selon l’ONG des médecins sans frontière en charge de la mise en place de son utilisation dans deux centres à Goma. Après l’introduction du premier vaccin, dont 250 000 personnes ont reçu la dose depuis le début de l’épidémie dans la région en Août 2018, a fait savoir la source.  

Toutefois, l’ONG, a indiqué que « cette phase préliminaire servira à vérifier le bon déroulement de la vaccination à deux doses dans une ville d’un million d’habitants, dans une région à population très mobile et où il y a eu des cas dans le passé ». Selon cette même source, l’introduction de ce deuxième vaccin a été précédée par de nombreuses polémiques par sa fiabilité, qui a pu provoquer la démission du ministre de la santé congolais Oly Ilunga en juillet dernier. Ce dernier a dénoncé des acteurs d’avoir peser des actes qui ont fait preuve d’un manque d’éthique manifeste dans leur volonté d’introduire un deuxième vaccin.

Poursuivant, dans ce même communiqué, l’OMS a préqualifié ce premier vaccin contre Ebola depuis mardi 12 Novembre, a indiqué qu’il répondait à ses normes en matière de qualité, de sécurité et d’efficacité, ce qui ouvre sa voie d’utilisation dans les pays à haut risque, a précisé l’ONG.

visionsante.sn/ T. Sadio stagiaire

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *