VISION SANTE

La coronaropathie, le cœur dans tous ses états !

La coronaropathie est une maladie cardiaque ou coronarienne. Elle se  caractérise le plus souvent par des douleurs de poitrine (angine de poitrine). Cette pathologie est potentiellement liée au blocage du flux sanguin qui s’achemine vers le myocarde. Elle touche généralement les artères coronaires qui facilitent l’acheminement du sang et d’oxygène au niveau cœur. Faisons le point sur cette anomalie qui provoque le rétrécissement des artères, réduisant l’apport du sang et d’oxygène à l’organisme.

La coronaropathie est une maladie cardiaque liée à un dysfonctionnement des artères coronaires (droite et gauche) qui entourent le cœur et lui apportent de l’oxygène, du sang et des éléments nutritifs dont il a besoin. Cette anomalie est généralement la cause habituelle du rétrécissement des artères coronaires après une accumulation de plaques, limitant le flux sanguin vers le cœur. Ces symptômes peuvent varier d’une personne à une autre. Elle se manifeste par une gêne ou douleur dans la poitrine (angor), des difficultés à respirer, de la fatigue extrême à l’effort, de gonflement des pieds, de douleur dans l’épaule ou dans le bras, voire une crise cardiaque. Chez les femmes, elle se traduit par une douleur thoracique atypique. Toutefois, son traitement consiste tout d’abord à changer de régime alimentaire et de faire de l’exercice. Ainsi, si cela ne suffit pas, un traitement médicamenteux pourrait être recommandé tels que les bétabloquants, des inhibiteurs calciques, de l’aspirine ou des hypocholestérolémiants (statines), permettant la réduction de mauvais cholestérol produit par le foie. Il y a aussi des anti-angineux, qui peuvent aider à réduire les douleurs ou les pressions thoraciques occasionnées par des blocages dans les artères du cœur. Ces différents médicaments pourraient entrainer un ralentissement de la maladie et soulager les symptômes. Par contre, à son stade supérieur, l’intervention de la chirurgie n’est pas écartée.

La coronaropathie est l’une des formes les plus courantes  des maladies du cœur dans le monde, particulièrement au Sénégal. Toutefois, en complément de son traitement, un changement de mode de vie, tels que la perte de poids, l’arrêt du tabac, lutter contre le cholestérol afin de réduire les risques d’obstruction des coronaires et de récidives d’angor ou d’infarctus. Par conséquent, pour mieux adapter votre cas en fonction des problèmes ci-dessus, du niveau et du degré de sévérité des obstructions et de vos risques futurs, veuillez consulter un cardiologue pour en savoir plus.

visionsante.sn T SADIO

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *