VISION SANTE

La fibrose pulmonaire, un ennemie irréversible… !

La fibrose pulmonaire est une lésion des poumons caractérisée par une présence d’un excès de tissu conjonctif fibreux. Elle est généralement liée à de nombreuses pathologies telles que les pneumopathies interstitielles. La gêne respiratoire (dyspnée) est le principal symptôme. Cette maladie est la source originelle de la dégradation imprévisible et progressive des poumons. On fait le point sur cette pathologie silencieuse.

La fibrose pulmonaire est une affection des poumons. Elle  correspond souvent à une perforation interne du poumon, entraînant des difficultés à respirer. Sa cause exact est parfois floue, voire inconnue. Néanmoins, les individus les plus impactés sont âgés de 70 et 75 ans. Elle provoque une  inflammation et une  cicatrisation des poumons. Elle est généralement multiforme. Elle est souvent de forme idiopathique, de la pneumonie hypersensitive, de la pneumoconiose, et de la forme médicamenteuse. Ces facteurs de risques sont souvent le tabac, l’âge, la prise de certains médicaments, la présence de la maladie dans le cercle familial (génétique). Ces symptômes sont généralement peu spécifiques et pourraient ressembler à d’autres maladies pulmonaires. Elle se manifeste souvent par un essoufflement inhabituel au cours d’un effort physique qui devient permanent, une toux sèche, une perte d’endurance, une perte d’appétit, la fatigue. une perte de poids. Pour l’instant, il n’existe aucun remède, ni une intervention médicamenteuse permettant d’éliminer les cicatrices des poumons. Les seules traitements actuels sont ceux qui permettraient de ralentir la progression de la cicatrisation des poumons, mais n’atténuent pas nécessairement les symptômes de la toux et de l’essoufflement. Cependant, certains médicaments existent et permettent de réduire les symptômes et de limiter leur gravité tels que ceux qui permettant d’atténuer les douleurs associées à la perforation des alvéoles mais aussi l’utilisation de masques à oxygène, des exercices de réhabilitation respiratoire, une transplantation pulmonaire. L’arrêt du tabac est, bien évidemment, la première étape de l’atténuation des symptômes et de la maladie.

Peu connue  au Sénégal, la fibrose pulmonaire est une maladie chronique dont les causes sont très variées. Elle est généralement comme les autres maladies infectieuse, qui sont souvent liées à des facteurs  favorisants le développement des infections. Toutefois, sa prise en charge doit être effective afin de permettre aux personnes atteintes de se procurer des soins d’urgence. Il est important d’éviter la fumée ,de traiter rapidement les infections respiratoires, adopter une alimentation riche en fruits et légumes, de se faire vacciner contre la grippe et le pneumocoque, de demeurer actif et prenez part à un programme de réadaptation pulmonaire possible . Ainsi, lors de temps chauds, pensez à garder votre habitation fraîche en ouvrant les fenêtres seulement la nuit, en gardant les rideaux fermés ou encore en vous procurant un climatiseur.

visionsante.sn (par Toumany Sadio stagiaire)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *