VISION SANTE

La neuropathie diabétique, complique la vie…!

La neuropathie diabétique est une pathologie ignorée du patient diabétique. Elle est considérée comme l’une des maladies les plus silencieuse. C’est l’une des plus fréquentes complications chroniques du diabète. Elle touche généralement les nerfs. Elle pourrait s’avérer  fatale. On fait le point sur cette pathologie « méchante » .

La neuropathie diabétique est une complication plutôt tardive. Cependant, il est rare qu’elle précède la rétinopathie (qui touche les yeux). Dans le diabète de type 2, pour la plupart des complications, elle peut être découverte précocement après le diagnostic, en raison de la fréquente et longue phase silencieuse d’hyperglycémie, mais aussi d’autres toxiques neurologiques pourraient être la cause tels que le tabac, l’alcool… Sa prévalence est très variable selon les études, et se développe avec la durée du diabète, de 10 à 60 %. On peut retenir qu’elle concerne 50 % des diabétiques après 20 ans d’évolution de la maladie. Elle touche le plus souvent les jambes et les pieds. Dans certains cas, les symptômes sont souvent bénins c’est-à-dire sans gravité. Dans d’autres cas, ils peuvent être douloureux, démoralisants, voire fatals. Le plus souvent les symptômes qui se apparaissent pourraient dépendre du type de nerf. Ainsi, s’il s’agit des nefs sensitifs qui contrôlent la sensation, pourraient être source de brulures, des douleurs lancinantes, des engourdissements, des démangeaisons ou des faiblesses dans les pieds et les mains. Heureusement qu’il existe des traitements pour contrôler la maladie. Son traitement passe souvent par la prise des médicaments antiépileptiques( gabapentine, la carbamazépine), des antidépresseurs de la classe des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la norépinephrine (dulexétine, venlafaxine) et des tricycliques( nortriptyline, desipramine). Il repose aussi la prise de médicaments contre la douleur névralgique et l’administration d’insuline mais aussi la gestion de la glycémie.

La neuropathie diabétique est une maladie silencieuse et pourtant qui fait beaucoup de victimes au Sénégal. Sa prise en charge doit être effective surtout sur l’accès aux soins des personnes vivantes du diabète. Pour mieux contrôler le taux de glucose dans le sang, il faut tout d’abord réduire les risques de développer des complications neuropathies liées à cette pathologie. Ainsi, si vous avez des symptômes similaires à ceux cités ci-dessus, il faut consulter un médecin généraliste mieux un endocrinologue immédiatement car c’est l’une des formes les plus compliquées en cas de diabète.

visionsante.sn

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *