VISION SANTE

Le diabète insulinodépendant, complexe mais viable !

Le diabète insulinodépendant ou encore diabète de type 1 est une forme de diabète qui survient chez les personnes de moins de 20 ans. Il est dû à une destruction des cellules du pancréas, caractérisé par le déficit majeur de la sécrétion d’insuline. Elle peut être de source génétique, virale et surtout auto-immune ou un antigène inconnu. Explications.

Le diabète insulinodépendant est une maladie chronique caractérisée par un déficit majeur de la sécrétion d’insuline. Il est la principale cause qui empêche le pancréas d’avoir une capacité de produire une quantité d’insuline suffisante pour réguler le taux de glucose dans le sang. Toutefois,  elle peut empêcher le corps d’utiliser convenablement le sucre comme source d’énergie. Il peut avoir une cause génétique, virale et surtout auto-immune, un antigène inconnu serait à l’origine d’une réaction immunitaire aboutissant à la destruction des cellules béta du pancréas sécrétant l’insuline. Cette pathologie se manifeste   à la fois par une soif très intense, une émission abondante d’urines, un amaigrissement brutal et une fatigue importante. Il peut aussi se manifester par l’apparition d’une complication aigue telle que l’acidocétose (accumulation excessive de corps cétonique  dans l’organisme), ce qui peut entrainer la carence en insuline et obliger l’organisme à puiser dans ses réserves de graisse pour produire l’énergie nécessaire.  Son diagnostic repose essentiellement sur l’analyse de la glycémie (taux de sucre dans le sang). La présence du diabète est établie lorsque deux mesures de la glycémie à jeun révèlent un taux de supérieur ou égal à 1, 40 gramme par litre soit 7,7 millimoles par litre. Si la glycémie est inférieur à ce chiffre, on pourrait faire recourt à l’hyperglycémie provoquée par voie orale… C’est une maladie chronique qui ne se guérit pas, mais que l’on peut traiter et contrôler. Son traitement peut se faire par une injection quotidienne d’insuline. Celle-ci est le seul traitement médicamenteux de cette forme de diabète. Actuellement, il n’existe des formes de traitement très adéquates telle que l’usage du stylo à insuline. Celui ci permet une injection très facile et pratiquement indolore avec un dosage uniformisé à 100 unités par ml. Ce traitement doit être accompagné obligatoirement d’un bon régime alimentaire.

Peu connu des sénégalais, le diabète insulinodépendant est l’une des formes du diabète sucré caractérisée par un déficit majeur de la sécrétion d’insuline. C’est une hormone qui facilite l’utilisation du glucose pour répondre aux besoins énergétiques cellulaires. Sa prise en charge nécessite une surveillance par le diabétique lui-même qui peut mesurer sa glycémie par jour à partir de gouttes de sang prélevées au doigt et mises en contact avec des bandelettes réactives. Il faut aussi adopter un bon régime alimentaire équilibré. Vivre avec cette pathologie est très bien possible ainsi ne doit pas être un obstacle du bonheur…

Visionsante.sn / T Sadio stagiaire

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *