VISION SANTE

L’infection urinaire,l’urine ça brûle !

L’infection urinaire, est caractérisée par une inflammation de la vessie qui provoque des brûlures en urinant. Les mictions peuvent être  plus fréquentes et l’urine contient parfois du sang. Elle touche généralement plusieurs organes du système urinaire (vessie, rein, urètre, prostate). Cette infection est souvent occasionnée par des bactéries. La fréquence des infections dépend de l’âge et du sexe.  Toutefois, son traitement pourrait se faire avec des antibiotiques ou des antalgiques. Explications.

L’infection urinaire est une maladie bactérienne, caractérisée par la présence des microbes au niveau du gros intestin. présentent dans les selles, pourraient contaminer l’urètre, très proche de l’anus (chez la femme) et qui peut remonter jusqu’à la vessie. Par contre, les hommes atteints de trouble de la prostate sont plus à risque. Quant aux enfants, rarement touchés, sont environ 2% des nouveau-nés et des nourrissons souffrant des infections urinaires. Ce sont habituellement des enfants de sexe masculin qui sont plus touchés par cette anomalie des voies urinaires. Cette contamination peut être favorisée par l’activité sexuelle chez les adultes, pour des raisons mécaniques, mais il ne s’agit pas de la transmission d’une infection d’une personne à l’autre. Elle peut aussi être favorisée par certains gestes lors de la toilette intime ou après être allé à selle, si aucune mesure d’hygiène n’est prise. Ces symptômes se manifestent habituellement par des brûlures en urinant, accompagnées des douleurs plus ou moins intenses  au moment, à la fin ou après le passage de l’urine, une émission fréquente de petites quantités d’urine, des tiraillements parfois douloureux dans le bas-ventre, la présence de sang dans l’urine, d’une odeur forte de l’urine qui pourrait être à l’origine de ce trouble. Ainsi, un examen urinaire simple pourrait suffire en utilisant une bandelette réactive trempée dans l’urine. En cas de complications, l’identification de la bactérie est absolument nécessaire à cause de sa sensibilité aux traitements.  En d’autre part, des examens tels qu’une prise de sang et une imagerie des voies urinaires par échographie ou scanner pourraient être utile pour le traitement. A cet effet, le premier traitement conseillé, est de boire suffisamment d’eau surtout chez les enfants afin de laver la vessie et d’empêcher la multiplication des bactéries. Le deuxième traitement peut être médicamenteux avec des antalgiques pour la douleur, tels que le paracétamol qui permettrait d’atténuer l’inflammation. Il y a aussi des antibiotiques, souvent nécessaire si ça persiste. En général, 3 à 5 jours de traitement sont suffisants chez la femme. En cas de grossesse, l’infection nécessite une consultation car les risques de complications sont plus importants. Dans ce cas, le traitement est en général plus long. Idem, chez l’homme, il peut aussi prend beaucoup plus de temps.

Même si le taux de mortalité lié à l’infection urinaire est faible au Sénégal, sa morbidité et son impact sur la résistance des bactéries aux antibiotiques sont souvent importants. Au moins, un tiers des femmes l’ont eu au cours de leur vie à l’âge de 24 ans. C’est un motif constant ou fréquent de consultation. Ainsi, pour éviter cette anomalie, il est formellement déconseillé de retenir trop longtemps son envie d’uriner, car garder de l’urine dans la vessie étant une manière de donner le temps aux bactéries de se multiplier. Il faut aussi lutter contre les troubles du transit intestinal, surtout contre la constipation qui contribue aux cystites, car les bactéries pourraient stagner dans le rectum. Par contre, chez la femme, le meilleur moyen de les prévenir est de s’essuyer toujours de l’avant vers l’arrière avec le papier hygiénique (si possible) après être allée à la selle ou après avoir uriné. Il est aussi déconseillé de faire l’usage des produits déodorants dans la région génitale. Toutefois, boire suffisamment d’eau pourrait vous aidez à éliminer les bactéries déjà installées dans la vessie et ne jamais se priver d’aller au toilette dès que le besoin d’uriner se présente. Rassurez-vous, si vous suiviez ces conseils ci-dessus, votre guérison sera plus rapide.

visionsante.sn / T SADIO

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *