VISION SANTE

L’œdème pulmonaire,‘’inonde’’ les poumons…!

Un œdème pulmonaire se caractérise souvent par un envahissement des alvéoles pulmonaires par le plasma sanguin qui travers la paroi des capillaires. Cet état est généralement responsable des troubles des échanges gazeux qui pourrait entraîner une insuffisance respiratoire. Explications…

L’œdème pulmonaire est une accumulation brutale de liquide ou d’eau dans les poumons. Ce liquide peut s’infiltrer jusqu’aux alvéoles, ce qui pourrait conduire à un état de détresse respiratoire. Il représente l’une des complications cardiovasculaire qui touche généralement les personnes âgées. Il en existe deux formes ; il y a la forme cardiogénique, la plus fréquente. Elle est la conséquence de l’augmentation de la pression hydrostatique dans les capillaires et celle non cardiogénique, qui est à l’origine de l’altération de la perméabilité des capillaires pulmonaires .Cet état se traduit par un œdème pulmonaire lésionnel, c’est-à-dire dû à une lésion de l’organisme par des agents infectieux ( virus de la grippe, certaines bactéries…) ou toxiques. Plusieurs causes pourraient être à l’origine telles que la cardiomyopathie dilatée, un infarctus du myocarde, une arythmie. Il peut être aussi provoqué par une agression directe ( infection pulmonaire, une inhalation de la fumée, un traumatisme thoracique, une pneumopathie…). Il est généralement favorisé par la malnutrition, la cirrhose, de syndrome néphrotique et une affection rénale. Le plus souvent, il se caractérise par un essoufflement intense qui apparait brutalement chez le malade et qui l’oblige à se tenir debout ou assis. Cet état est souvent accompagné de toux, parfois de crachats mousseux… Il se manifeste aussi par une dyspnée une sensation d’inconfort respiratoire, une agitation, une anxiété, une sensation d’étouffement, une toux, une pâleur, une transpiration, un asthme cardiaque… Dans les cas les plus graves, il peut conduire à une insuffisance respiratoire. Son traitement nécessite une prise en charge par les services d’urgence médicale rapide et adaptée. Celle-ci pourrait se reposer sur la mise en place d’une assistance ventilatoire, un traitement diurétique par perfusion puis par voie orale afin d’éliminer l’eau dans les poumons, un traitement ciblant la cause de la maladie. La chirurgie est nécessaire que dans les cas les plus graves.

Au sénégal à l’heure du covid-19 ( pathologie attaquant les poumons ) ou la carence des réanimations est mise à nue,la grande prévention s’impose . Celle ci consiste à limiter au maximum les facteurs de risques tout en ayant des bonnes habitudes alimentaires, de pratiquer une activité physique régulière, ne pas fumer, de limiter la consommation d’alcool…  Une prise en charge adaptée et rapide est indispensable pour vaincre cette pathologie.

visionsante.sn/ T SADIO

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *